Le sexe de l’enfant : comment savoir quand on ne veut pas savoir

La question est rituelle : « alors pour le sexe, vous voulez savoir ? » et, comme tout bon rite, elle fait référence à un univers obscur : le sexe de l’enfant attendu. La preuve de cet obscurantisme : la réponse des parents qui ne demanderont pas le sexe de l’enfant au gynécologue : « non, nous ne voulons pas savoir ». Ce n’est qu’un obscur mensonge. Bien sûr qu’on veut savoir.

La première tentative

Ne pas demander le sexe de l’enfant, ce n’est pas fermer les yeux sur tous les indices disséminés çà et là tout au long de la grossesse. Nous gardons d’ailleurs les yeux bien ouverts. Tous les moyens sont bons pour savoir quand on ne veut pas savoir. Nous ne perdons pas de temps. La première tentative a lieu lors de l’échographie. Nous ne demandons pas le sexe au médecin mais pas question de quitter l’écran des yeux. Tout le monde s’accorde à dire que le néophyte ne peut déceler seul le sexe de l’enfant à l’écran. Très bien, je suis tranquille ; les mains dans les poches, je contemple les images. Les yeux dans ceux de ma femme, je me fais finalement une raison. Je n’ai rien vu. En raison de son activité professionnelle, ma femme sait lire une échographie. Une fois sortis, elle m’explique avoir détourné le regard au moment où la sonde montrait l’entrejambe. Je n’avais même pas réalisé que la sonde avait montré l’entrejambe. La tentative a échoué.

La deuxième tentative

Posés dans un café, nous lançons une nouvelle offensive et épluchons l’une après l’autre les photos laissées par le médecin. Rien n’y fait, c’est un professionnel. Il n’a laissé aucune trace.

Les gens

Nous rentrons alors à l’appartement et nous nous persuadons que le sujet est clos, qu’il n’y a de toute manière plus moyen de savoir. C’était compter sans les gens. « Alors pour le sexe, vous voulez savoir ? » « Non, nous ne voulons pas savoir ». « Tu as le ventre vraiment porté vers l’extérieur des hanches. C’est forcément une fille ». N’avions-nous pas répondu que nous ne voulions pas savoir ? »

Hé bien, vous saurez quand même. Pendant les cinq premiers mois de grossesse, nous avons su que nous attendions une fille. Les gens le savaient. Notre enfant a changé de sexe au cours du sixième mois. Encore une fois, on nous l’a fait savoir avec force démonstrations. Et tous partageaient le même avis : « oh ton ventre pointe vers l’avant. C’est forcément un garçon ».

A croire que nous n’attendons pas un enfant mais une grenouille hermaphrodite.

La dernière tentative

L’offensive désespérée a été lancée lors de la dernière échographie. Nous avons essayé de déceler le sexe à partir de notre analyse très fouillée des traits du visage de l’enfant. Nous avons cru voir un double menton : ce sera un garçon. Je sais, tout le monde le sait. Pour autant, nous avons aussi choisi un prénom de fille. Qui sait ?

Advertisements

32 réflexions sur “Le sexe de l’enfant : comment savoir quand on ne veut pas savoir

  1. Arf, j’admire la volonté des futurs parents qui ne veulent pas connaître la sexe de leur enfant… en avance!!! Ca doit être drôlement chouette de l’apprendre à l’accouchement… Nous avons demandé à la première, par impatience, et pour confirmer une intuition… à la deuxième, la difficulté de la grossesse et l’accouchement à 28 semaines ont imposé la révélation précoce du sexe… et à la troisième, l’échographiste m’a dit « Si je vous dis le sexe, vous risquez d’être déçue… »… malin le type!!! J’avais déjà deux filles!!! Ca voulait dire que j’espérais un garçon (même pas en plus, je voulais juste un bébé à terme!!!)…. donc que c’était raté!!!
    Je n’ai jamais rien vu sur les échos… mon mari lui voyait bien. Et se fichait de moi… !!!
    En même temps, c’était il y a 18 ans… je suppose que la qualité des échos est bien meilleure maintenant!!!
    En tout cas, nous avons eu les mêmes réflexions sur la forme du ventre, le « masque » de grossesse sur le visage, la couleur des bouts de seins… et il y avait même une théorie qui consistait à regarder le crâne des ainées et dans quel sens tournaient les cheveux pour connaître le sexe du futur bébé!!! Dingue!!!
    C’est marrant… je n’ai pas eu trois grossesses, ventres et bouts de seins identiques… et j’ai eu trois filles…
    Par contre, j’ai jamais eu de nausées… proprement dites. J’étais crevée tout le temps…
    Courage à la future maman, c’est un virage important, le cinquième mois…
    Et courage au futur papa, si il doit gérer le gros qu quotidien…!!!!

    • Ah ah Tu es en effet tombée sur un échographiste particulièrement subtil on dirait ! Vraiment très drôle (mais je n’aurais pas tellement apprécié le jour même…).
      Vous évoquez votre intuition. A-t-elle été confirmée à chaque fois ?
      Je ne cache pas que nous sommes très très impatients. Nous avons failli craqué et demandé. Pour l’instant, nous ne voyons plus tellement l’intérêt de ne pas savoir. On se dit qu’on sera certainement récompensé le jour de l’accouchement !
      Concernant les échos, si je peux dire un mot qui rassure : la qualité est très bonne… Pour autant, je ne vois rien !!
      Intéressant, ton expérience de trois grossesses différentes pour trois filles… Dans l’article, je me suis gardé de passer en revue tous les signes possibles et imaginables. La liste est impressionnante.
      Merci pour tes encouragements. La maman apprécie beaucoup, le papa aussi !
      Et.. courage à la maman d’ados !!

  2. Pour la première, j’étais persuadée d’attendre une fille, et c’était bien ça… Pour les suivantes, même intuition pour la deuxième… encore vérifiée… mais pour ma dernière, j’ai eu tout faux, je penchais pour un garçon… Mais nous n’avions pas de préférence. J’ai toujours voulu des filles… en fait!!!
    Aujourd’hui elles sont ados, et c’est un régal… nous sommes des parents comblés!

    • Tout est donc possible.
      A force de nous poser la question.. je ne sais même plus quelle était notre intuition de départ ! C’est chouette de vous voir nager dans le bonheur. Bravo aux parents comblés !

  3. C’est tout à fait ça. Petite anecdote chez le coiffeur je ne savais pas encore le sexe du bébé qu’une dame m’avait dit que c’était un garçon par rapport à ma main 😉 Le jour de l’echographie on n’a pas eu de doute car la Gyneco à dit à ça c’est bien un mec. Sans demander si on est d’accord ou non. Dommage pour le suspense. De toute façon ce que je voulais avant tout c’était un bébé en bonne santé. J’ai hâte de savoir le prénom :-).

    • Dans la main ? Super fort le coiffeur. Surtout qu’il avait raison. J’en aurais voulu à la gynéco je crois… Mais, comme tu le dis, un bébé en bonne santé, c’est l’essentiel. Moi aussi, j’ai hâte de savoir le prénom… On est en train de tout remettre en cause 😦 De ton côté, pourquoi Elliot plutôt qu’Eliott ? Y a-t-il une raison ?

      • Alors très bonne question c’est juste une question d’écriture car à la base j’aurais mis 2 l et 2 t mais au final j’ai mis qu’un t à la fin. Ce n’est pas un prénom que je pensais donnais à mon fils comme quoi nous les filles (j’avoue j’ai fait des listes de prénoms quand j étais ados) mais ça n’a plus aucun rapport maintenant 😉 du coup le jour de l’echo ou la Gyneco n’a pas tenu sa langue, le fait de l’avoir vu on a fait une écho 3D on s’est dit ça sera Elliot. J’aimais bien aussi Gaspard.Je n’avais aucun autre prénom en tête sur le moment je n’avais que des prénoms de filles. Et ça nous plaisait à tous les deux.

      • C’est incroyable : on te dit « c’est un garçon » et le prénom t’apparaît avec certitude. Coup de foudre ! J’aime beaucoup ce prénom d’ailleurs 🙂

      • Je te remercie 😉 ce n’est pas évident de trouver un prénom en plus si tu écoutes tout le monde le bébé aurait 10 prénoms au moins :-).
        Oui je ne sais pas pourquoi mais c’etait de le voir bouger sur l’echo c’était comme une évidence et du coup on a pas chercher d’autres prénoms.

  4. Pour notre part, nous avons toujours voulu connaître le sexe de nos enfants pour préparer leur venue (déco de la chambre, vêtements, prénom,…) et parce que je suis un grosse curieuse 😉 Après, on ne l’ébruite pas non plus (je ne sais pas pourquoi d’ ailleurs, peut-être un brin de superstition…) . Mon Bonhomme avons toujours été OK pour savoir avant la naissance. Je n’imagine même pas si l’un de voulait savoir et l’autre non, le secret aurait été trop difficile à garder ! Mais je dois dire que nous ne nous sommes jamais fiés aux « légendes urbaines » (ton ventre pointe vers l’avant = garçon) et aucune intuition particulière non plus.

    • Comme je te comprends, être curieux et ne pas savoir, c’est vraiment très très difficile ! Tant que les deux sont d’accord, c’est que c’est le bon choix 😉 D’ailleurs, j’ai du mal à imaginer la situation selon laquelle l’un sait, l’autre pas : impossible de tenir!!

  5. J’adore les gens qui savent tout sur tout… « ton ventre est ainsi, ce sera donc… » Pour moi ce ne sont que des balivernes, et le plus important c’est votre décision à respecter et que le bébé soit en bonne santé, non?

  6. Ah les pronostics !!! Nous, on n’a pas tenu, on a voulu savoir ! Tout le monde nous prédisait un garçon avec moult preuves à l’appuie : Ben non ! 3 échographes différents nous ont confirmé que c’était une fille !!! Bon courage à la maman pour les dernières semaines et à toi aussi pour l’attente.

    • L’attente est horrible, je te le confirme ! Ca doit être rigolo d’entendre tout le monde dire le contraire ; on doit bien rire sous cape ! C’est gentil de penser à la maman, je lui transmets 🙂

  7. alors pour l’histoire, oui il vaut mieux avoir le prénom garçon ET fille, j’m’explique: au début on nous avait sortit « c’est une fille!!!
    1 mois plus tard… « ahhh finalement c’est un service 3 pièces! » gné? kékidit le monsieur?
    Voilou on a eu un ptit mec, qui devait être une fille.
    Et personne n’a encore sortit le coup du salé sucré, que en fonction c’est un gars ou une fille? Suis étonnée lol

    • Salé, sucré, pas encore ah ah ! De toute manière je serai désormais hermétique à toute pression : on arrivera à la maternité avec nos deux prénoms, nah !

  8. t’auras de l’émotion, t’inquiète, si tu pleures pas de joie le jour J, tu pleureras de … heu je finis ou pas ma phrase là? hm hm … mouahahaha
    Aller je l’a fini:

    tu pleureras de douleur « aïïïïïïeuhhh ma maaaaaaaaaaaaaaainnnn aïe ouïlle bobo !! » 😀

  9. Je me demande quel est le pourcentage de parents qui attendent le jour j comme Joie, pour savoir si c’est un garçon ou une fille.
    Attendre, c’est pas trop dans l’air du temps, alors on trompe l’attente des neuf mois en sachant ( presque) déjà tout sur ce bébé.
    Patience et ce jour-là, c’est encore un bonheur de plus.
    On a tenu pour les quatre et vraiment, nooon, rien de rieeen, je ne regrette rien.

    • Cela fait plaisir d’entendre que vous ne regreeeettez rien. Et vous avez tenus bon pour 4 enfants 🙂 Comme vous, nous attendons la Joie et espérons voir La vie en rose !!

    • Hé hé Peut-être de manière inconsciente mais, franchement, fille ou garçon, j’ai du mal à me projeter. Je n’ai pas le sentiment d’avoir aujourd’hui un désir pour un sexe plutôt qu’un autre. Je m’en rendrai peut-être compte au moment de l’accouchement !

  10. Impossible pour moi de ne pas savoir, je suis trop curieuse ^^ Et encore, à mon stade de grossesse (J’entre dans mon 5ème mois), je ne suis toujours pas sure à 100% qu’il s’agisse d’une fille. J’espère avoir confirmation le 6 aout prochain. Fille ou garçon, je m’en fiche, mais je veux savoir 🙂
    Désolée, je signe avec mon compte twitter, mais je ne sais pas pourquoi, sur certains blog mon compte WP ne veut pas se connecter, mais je suis bien Faustine du blog Faust’in ^^

    • Pour résumer… tu demandes même 2 fois ! En même temps, je comprends. Nous n’avons pas demandé mais on a vraiment failli craquer pendant l’écho.
      5 mois 🙂 Ta petite fille est donc prévue pour novembre ? 🙂

  11. Pour moi, c’était vraiment impossible de ne pas savoir le sexe, préparation psychologique oblige.
    Bonne découverte à vous! Fille ou garçon, la plus grande découverte, c’est celle de la parentalité (niark,niark! 😉 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s