Juste avant

Avant, la grossesse. Après, l’accouchement. Entre les deux, un mince fil, le moment juste avant. Quel moment particulier, le moment juste avant l’accouchement. Ça y est, on sent que la grossesse est en voie d’achèvement. On passera bientôt à autre chose, c’est une certitude. Nous étions deux, nous serons trois. Pas dans plusieurs mois mais quelques semaines tout au plus.
Juste avant… Un moment suspendu. Comme le moment juste avant de tomber quand on me pousse dans le dos. Je sais que je vais tomber dans une seconde, c’est inévitable, je suis projeté vers l’avant. Mais pour le moment, je ne suis pas encore tombé. Je suis juste en déséquilibre, totalement fébrile. Je suis juste avant.


Le dernier mois de grossesse, le mois juste avant, c’est maintenant. Nous marchons sur le fil. Heureusement, nous ne nous occupons pas de dérouler la bobine de fil. Nous nous contentons de traverser, un pied devant l’autre, pressés d’atteindre l’autre rive – l’accouchement-, nous qui ne connaissons encore que la rive que nous avons quittée.
On m’a dit tant de choses sur l’accouchement que ne pas dérouler moi-même la bobine de fil me convient bien. L’impatience est forte, tellement grisante que je n’ose plus aller plus loin. C’est un peu comme un bon film qui passe au cinéma. Tout le monde te dit que le film est excellent, qu’il faut ab-so-lu-ment le voir. Alors toi, tu vas le voir. Mais juste avant d’entrer dans la salle, tu es saisi d’appréhension. Et si moi je n’aimais pas ? Et tu n’oses plus y aller, de peur d’être déçu ou de ne pas réagir comme attendu. Qu’elle s’arrête quand elle s’arrêtera, cette bobine de fil, c’est préférable. Je descendrai sur la rive, heureux.

Advertisements

26 réflexions sur “Juste avant

  1. Déjà tu te poses les bonnes questions c’est déjà bon signe, mon conjoint a assuré alors que pendant la grossesse il ne me rassurait pas en disant qu’il n’y arriverait pas etc…
    Et moi j’ai un peu honte mais je n’ai pas ressenti d’émotion particulière j’étais fier de mon bébé il était super beau comme je l’imaginais et même plus.

    Mais non je n’ai pas pleuré,ensuite je n’ai pas eu le baby blues ou l’ on nous dis c’est obligé de l’avoir du coup je ne pensais qu’à ça mais je vais déprimer c’est pas possible. Pourquoi je ne déprime pas?

    Et aujourd’hui je ne sais pas comment j’ai fait pour vivre sans lui j’ai l’impression de l’avoir toujours eu c’est une continuité de ma vie mais je n’ai pas l’impression quelle a changé.Oui maintenant on est 3 il nous suit partout sans râler, c’est une chance donc peut être que je n’ai pas l’impression que ma vie à changé. Je me trouve maladroite parfois être parent n’est pas inné je pense que mon conjoint s’en occupe mieux que moi ça c’est mon coté je manque de confiance en moi.

    Encore une fois tu analyses très bien ce que l’on peut ressentir.

    • On entend tellement de choses sur la grossesse et l’accouchement qu’on presque du mal à les vivre normalement. Trop dommage. Tu n’as pas eu le baby blues, hé bien, tu n’as pas eu le baby blues et après ? La seule chose certaine, c’est que tu as eu un bébé, et c’est ça la grande nouvelle !
      En effet, je pense que le côté maladroit dont tu parles est uniquement dû à un manque de confiance en toi. Dès l’instant où tu aimes ton enfant, je suis certain que tu ne peux pas être tout à fait maladroite.

      Merci pour le compliment. Ca me touche énormément, vraiment. J’espère ne pas te décevoir dans un prochain billet…

  2. PrOfite quand même de la vie à 2 pour bien dormir ! Et pense bien à chérir la maman et n’oublie pas la barre chocolatée pour l’accouchement en cas de malaise.
    Bon mais sinon ça va être chouette t’inquiète !

    • Allez, on dort, on dort, on dort ! La barre chocolatée ? Je retiens et la mettrai dans la valise que nous ferons dans 3 jours, juste après notre emménagement.
      Oui, il faut chérir la maman 🙂

  3. je rajouterai même au commentaire de Papalion: oublis surtout pas le spray d’eau (very important crois moi! surtout si elle accouche pendant qu’il fait chaud!)
    Pour tes questions, se sont de bonnes questions, si tu t’en posais pas un peu, y’aurait peu être un souci 🙂

    Mais t’inquiète, tu feras un super papa, investit comme tu es, y’a pas à chercher! 😉
    Encore une p’tite pensée à Madame Voilà: dernière ligne droite bientôt, et oubliez pas de faire des réserves de bouffe/magazines/charger la batterie du numérique pour la clinique!

    • Spray d’eau ? Ok, valise ? D’autant plus que l’accouchement est prévu à la mi-août… T’es gentille de me rassurer comme ça !
      Allez hop, bouffe, magazines dans la valise.. La batterie d’appareil photo, on branche !

  4. Fébrile?
    Surtout pas pour la maman, car alors Adieu la péridurale et c’est nettement mieux avec.
    Parce l’aînée, je ne l’ai même pas entendue crier, tellement j’étais ko.

    Mais ce moment de l’avant est magique.
    Presque là, on l’attend, on le désire, on l’imagine, on l’espère.
    On lui donne vie, tout simplement.

    • Fébrile mais davantage par impatience que par angoisse.
      Tu n’avais pas pris de péridurale pour l’aînée ?
      Oui, c’est un moment très spécial, magique. J’aime le parfum que ce dernier mois de grossesse dégage.
      On donne vie !

      • Déclenchée à trois jours du terme car hypertension* et oedèmes, tout pour qu’il arrive un pépin, mais le jour de ce déclenchement, j’avais 38°.
        Donc pas de péridurale.
        Quand elle a enfin été sur mon ventre, à minuit 15 alors qu’on avait commencé à 9h00, la veille donc!, j’ai dit: « j’espère que cela ne sera pas comme ça pour le suivant »…
        La sage-femme m’a alors répondu que c’était bien que je parle du suivant car dans des cas comme ça, très longs et forts douloureux, les mamans ne parlent pas du deuxième…

        Je n’avais finalement pas d’infection, bébé non plus, mais je sais que je vivais très mal ce déclenchement car j’avais déjà assuré un suivi délicat pour un enfant bien abîmé par une naissance similaire, donc voilà.

        Pour le numéro 2, je l’ai moi même sorti, j’ai tout vécu et senti pleinement alors c’est vrai que c’était beaucoup mieux avec péridurale.
        Et comme c’était vraiment bien, numéro 3 et numéro 4 sont arrivés pour notre plus grande joie!!!
        Et numéro 1 n’avait que 6 ans quand numéro 4 est née!

        * A la dernière prise de tension, j’étais quand même arrivée épuisée car j’avais démarré ma voiture en la poussant et que je retombais sur une sage-femme qui nous avait fichu une frousse bleue en ne sachant pas faire un doppler quelques temps avant, allant chercher un médecin sans dire un mot qui lui s’est « jeté » sur mon ventre en faisant son examen, même mon vétérinaire communique mieux avec mon chien…

      • … Des contextes d’accouchement plutôt rudes… Le 1er sans péridurale, sans savoir à quoi s’attendre, ça doit être impressionnant.. La sage-femme a dû avoir les larmes aux yeux à vous attendre parler du second !
        Et numéro 3… et numéro 4.. Le tout dans la joie ! Une histoire belle et intense.

        PS : vous avez poussé votre voiture pour vous rendre à la maternité ?!!!

  5. Rholala, je pars en vacances dans 3 jours… là-bas, y aura pas internet… si je comprends bien, je risque de louper le Jour J???? (je pars deux semaines…)…. ouhlala, je vais avoir plein de choses à lire en rentrant… (j’suis accro je crois!)
    Tout va bien se passer…
    C’est beaucoup d’émotion dis-moi, nouveau cocon, nouvelle vie à 3…
    Mais on sent dans tes mots l’organisation, la préparation psychologique… dont vous faites preuve, tous les deux. Reste l’inconnu…
    Plein de bonheur à venir…

    • A mon tour de dire Rholala, je me rends compte en te lisant que, désormais, on compte… en semaines ! Le jour J pour le moment, c’est le 13 août, soit 4 semaines tout pile ! Je n’arrive pas à m’imaginer qu’il puisse naître dans les 2 semaines à venir; Bref, si la naissance n’a pas encore eu lieu à ton retour, je serai au moins autant rassuré que toi ! A ton retour, tu as intérêt à venir aux nouvelles illico presto !
      Je te souhaite de très très bonnes vacances, sereines et pleines d’évasion. Tu nous raconteras…

  6. Mais non, ce jour-là, c’est mon chéri qui m’a accompagnée.
    C’était à une précédente consultation que j’avais mis en route le moteur en poussant la voiture.
    Bon attente au funambule, futur papa et bonne préparation du nid familial avec la maman
    Nous, on a gardé le même nid depuis le début, et on y est bien.

    • Ouf, me voilà rassuré !
      C’est chouette d’avoir gardé le même nid familial !
      De notre côté, nous prenons connaissance de notre nouveau nid ce dimanche (nous sommes provisoirement chez des amis depuis 10 jours). Je ne sais pas si nous pourrons rester longtemps à cette nouvelle adresse : nous devrons peut-être déménager dans 1 an. En attendant, je pense que nous y serons très heureux !

      • Qu’importe le temps passé dans une maison.
        L’important, c’est d’y être bien, que ce soit un véritable foyer rayonnant.
        Bonne installation.

  7. Bon avec un peu de chance, bébé va rester au chaud jusqu’à début août, et m’attendre??!!!! (ma grand-mère serait là, elle dirait, y a pas une pleine lune??? parce qu’à chaque fois ça m’a fait accoucher plus tôt… pfff, les mamies j’vous jure!)… merci pour tes bons mots, on va bien se reposer, visiter, marcher, nager, lire, bavarder… (on aura quelques jours mes beaux-parents avec nous, puis mon frangin, on est « très » famille…)… bref, c’est le moment de l’année où je recharge les batteries… bon courage pour ton déménagement!!! On a connu ça… notre deuxième fille est née quinze jours avant qu’on prenne possession d’un appart en plein 12ème arrondissement… amitiés à vous 2… et 1/2!!!!

    • Tu dis revenir début août. Or, je viens de regarder : la pleine lune tombe le 2 août… On verra si elle a une influence !
      Merci pour tes mots d’encouragements. Je te souhaite de recharger les batteries à bloc et de passer de belles vacances en famille, toi qui es très famille, avec Julie que j’ai maintenant la joie de connaître un peu.. et les autres !

  8. En te lisant, une fois de plus je réalise (et je sais que cela va sûrement en faire sursauter plus d’une!) que je préférerais de beaucoup la position du père à celle de la mère au moment de l’accouchement… ;o)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s