La maternité porte bien son nom

J’imagine le trajet en voiture. Les mains tiennent le volant avec fermeté et un peu de crispation, le GPS est allumé alors que j’ai la route bien en tête, ma femme est assise à côté de moi, légèrement plus affalée qu’à l’accoutumée, légèrement plus essoufflée aussi. Pourvu que la voie rapide soit dégagée, le parking de la maternité bien accessible, et que nous soyons rapidement pris en charge.
J’imagine également les heures qui précèdent. A la maison, j’essaie d’offrir une présence rassurante sans trop en faire. Je tente de me rappeler tout ce que ma femme et la sage-femme ont évoqué. Faire couler un bain, ne pas poser de questions, etc.
Non vraiment, la maison et la voiture ne sont pas le sujet du jour. J’imagine la scène avec aisance. Je m’attends à prendre quelques initiatives, ça me rassure.

L’arrivée à la maternité, c’est différent. Je n’imagine pas. Nous sortons de la voiture où futur papa régnait tel un lion en son royaume et débarquons dans l’immense hall de la maternité. Ça grouille de monde, on vient s’enquérir de notre sort, et je suis à pas pressés le petit cortège dans les couloirs jusqu’en salle de travail. Je n’ose pas parler et reste un peu en retrait.
Fort heureusement, nous serons bien pris en charge et le personnel sera très attentif à chacun. Je peine néanmoins à me représenter la place du papa en ces lieux. Dans mon imaginaire de futur papa, la maternité porte décidément bien son nom.

Advertisements

25 réflexions sur “La maternité porte bien son nom

  1. le futur papa accompagne madame, s’habille avec une blouse de toute beauté, muni de magnifiques sur-chaussures d’une très belle couleur assorties à une charlotte qui vous va à merveille messieurs…
    Oui futur papa fait un défilé à la maternité!
    Collection printemps/été pour toi!

  2. Très juste ta pensée surtout pour le papa. On avait les mêmes interrogations.
    Mais très honnêtement ça va tout seul.Tu n’a pas le temps de cogiter.Je suis arrivée à 4h du mat,des contractions très rapprochés et je me souviens avoir attendu au moins 25 min. Et là malheurs je n’ai pas le papier pour la péridurale. Mais après l’avoir eu j’ai pu dormir et attendre que mon bébé arrive.

  3. La place du papa? ben tenir compagnie à la maman pendant les longues heures de travail ou on n’a pas la télé, ni la musique, à moins d’avoir pensé à emmener son MP4, et ou on n’est coincé dans une chambre ou il ne se passe rien hormis c’est fichu contraction toutes les 4 min. Si tu n’a rien à raconter et que tu ne sais pas tirer parti des interventions des sages-femmes, des cris de la voisine ou autre, prévoit des magazines people à commenter par exemple.

  4. mouahahaha
    sans oublié de regarder le monitoring et essayer de trouver la signification des traits (oui je me suis occupée comme j’ai pu à l’époque 😀 ) ça occupe quand t’as oublié le mp3 et les magazines

  5. Moi le futur papa il m’a bien aidée, il m’a massé le dos (parce que je sentais mes contractions dans le dos), il m’a bercée assise sur le ballon, il s’est ingénié à recoller ces p**** d’électrodes qui se décollaient dès que je m’asseyais, et il allait chercher quelqu’un quand on en avait besoin, parce que comme tous les bébés de la ville prévus pour ce mois-ci avaient décidé de naître le même jour, sauf le mien qu’on a dû déclencher avec ses 4 jours de retard, les sage-femmes ne passaient pas tellement pour me demander si tout allait bien.
    Le futur papa, il m’a aussi raconté des blagues quand ça faisait mal, il a continué ses jeux de mots pourris-c’est-un-peu-pour-ça-que-je-l’ai-épousé, et c’était juste ce dont j’avais besoin. C’est grâce au futur papa que j’ai pu accoucher sans péridurale malgré le déclenchement et les contractions dans le dos que paraît-il ça fait hyper mal, c’est insupportable (ah ? ah bon).
    Et puis, je me suis cramponnée à sa main en salle de travail, pour pousser fort et faire sortir bébé. Après, comme bébé n’était pas encore décidé à téter, il est allé le sécher et l’habiller, puis il est venu le poser contre moi, petit bonhomme aux yeux bien ouverts, et il a regardé comment le mettre au sein pour pouvoir m’aider les jours de galère.
    Oui de nos jours les futurs papa ont une place dans la maternité.

  6. Si tu connais le trajet par coeur, ne perds pas trop de temps avec le gps ! Ne change pas le cd dans le poste, ne passe pas laver la voiture, ne passe pas au Mac Drive etc.

    NB : si tu arrives de nuit, ça va être beaucoup plus calme que tu ne l’imagines, la mater !

    Bon et sinon à force d’y penser fort, c’est pour quand ???

      • 13 ou 14 ou 12 ou 2 ou 15 aout.
        Ça fait partie du mystère de la naissance. On ne sait pas quand.
        Mais la place de super papa est tout aussi indispensable. Impensable pour lui de ne pas être le super héros de sa femme qui le trouvera trop chou dans son rôle tout nouveau de Super Papa 1er.

      • Super Papa 1er, ça, ça me plait beaucoup ah ah
        J’ai surtout le sentiment pour le moment que, l’héroïne, c’est bien Super Maman 1ère : l’accouchement m’impressionne beaucoup. Elle est bien plus sereine que moi.

  7. Je pense que ça n’est pas facile pour le Papa de savoir quoi faire et surtout, tout dépend du déroulement de l’accouchement (long/court/difficile ou pas,etc.) L’Homme s’est trouvé démuni pendant mes contractions mais après, il avait bien sa place auprès de moi pour me pschitté de l’eau sur le visage et dans la bouche (pas le droit de boire) et me soutenir à la poussée et guetter l’arrivée du bébé sur moi.
    Tu nous raconteras!

  8. Pingback: La dernière ligne droite | voilapapa

  9. Bonjour, je découvre ce blog et je dois dire que je suis toute émue!! C’est vraiment beau de voir toute votre implication et votre impatience, vos appréhensions… Félicitations pour ce si bel événement!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s