Pas de cadeau !

L’anniversaire est un rendez-vous magique. Sauf pour le cadet.

Dans notre monde de Moldus, une prise de rendez-vous suppose une date, un horaire, un lieu, un contenu. Dans le monde des magiciens, c’est plus simple. Une date, c’est tout. On s’en tient à ça, une date, une seule, toujours la même, et on suppose que le rendez-vous, la fête d’anniversaire, aura bien lieu. Le gâteau doit tomber là sur mes genoux et sans se renverser je vous prie. Et dessus une bougie, et un cadeau, un chant, des cris, des applaudissements. Comme par magie. C’est ça un anniversaire. Un truc de magicien. Sauf pour le deuxième, Voilabébé2 en l’occurrence. Aucune magie, tout est éventé.

Anniversaire cadeau bébé 1 an quel cadeau

A qui la faute ? Son frère aîné. S’il est charmant et généreux, Voilabébé1 est bien trop Moldu pour distiller une quelconque once de magie dans ce monde de brutes. Ce qui l’amuse, lui, ce sont les ficelles, les subterfuges. La magie, c’est un truc de bébé, à 3 ans, je suis grand.

A peine rentré à la maison, Voilabébé1 me saute dessus : « papa, papa, papa, papa, papa, papa, papa, papa, papa, papa ».

« Oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui ».

« On a acheté un cadeau et un gâteau pour son oiniversaire ! »

« C’est génial ! Dis donc, tu sais que ton frère est là à côté de toi. C’est une surprise hein ».

« Oui je sais, je suis grand. Mais on a acheté une grue et un gâteau à la framboise pour son oiniversaire ».

Patatras, tout est éventé. Il n’est pas prêt d’intégrer Poudlard celui-là. Mais le pire reste à venir.

L’heure du rendez-vous arrive. On apporte le gâteau sur les genoux de Voilabébé2, on chante, on crie, on applaudit.

« Allez mon petit bonhomme, tu souffles ta première bougie d’anniversaire ? On va t’aider ».

Les parents bloquent leur respiration, prêts à souffler. Et un phénomène étrange se produit. Pfiou, la bougie est soufflée. Magique ? Non, Voilabébé1.

« Dis donc, tu aurais pu laisser ton frère souffler ? »

« Nan y sait pas faire, moi je suis grand ».

Foutu Moldu va.

On apporte le cadeau. Tiens petit bonhomme, on va t’aider à l’ouvrir. Et là, deux mains agrippent le paquet, le déchirent en tous sens. Vous avez devinez ?

Comment emballer un cadeau méthode

« Dis donc Voilabébé1, c’est ton anniversaire ou celui de ton frère ? »

« Mais lui y sait pas faire, il est petit ».

« Tu voulais l’aider ? »

« Oui parce que moi je suis grand ».

L’aîné ne fait pas de cadeaux, ouvre ceux de son petit frère mais est serviable, c’est déjà ça.

Avant la naissance, on prépare l’aîné. « Tu sais, tu vas avoir un cadeau, un petit frère ou une petite soeur ».

Lui a compris qu’il aurait tous les cadeaux de son petit frère ou sa petite soeur…