La rencontre Voilabébé / Scarlett Johansson

Comme tous les soirs, il traîne encore 5 petites minutes dans la cuisine avant d’aller faire dodo. Déjà en pyjama ou en caleçon, il a froid aux pieds sur le carrelage de la cuisine. Comme tous les soirs, c’est la routine et ce n’est pas une mauvaise nouvelle. Fatigué, les cheveux en bataille, sa routine, ce garagiste de vingt-six ans y tient. Un film (Vicky Christina Barcelona, il est fan éternel de Scarlett Johansson), préparer la table du petit-déjeuner dans la cuisine (on en est là), et basta, au dodo. Mais ce soir, la routine résistera à tout sauf au coup de sonnette à venir. Ca, il ne le sait pas encore.

Coup de sonnette. Froid aux pieds mais pas aux yeux, il se dirige vers la porte d’entrée. Il ne se pose aucune question. Sûrement sa soeur ou le voisin de palier. Il ouvre. Elle est blonde. Cette femme au regard d’enfant, il l’a déjà vue quelque part. Il se souvient. Tous les soirs à la télévision. Cette femme, il en est fan. Il en rêve tellement qu’il n’aurait jamais rêvé la rencontrer. Et la rencontre est là, au pas de sa porte. Scarlett Johansson, la vraie, en vrai. C’est possible ça ? Non, bien sûr. D’ailleurs, ce n’est pas arrivé. C’est un livre, La première chose qu’on regarde de Grégoire Delacourt. C’est tout, juste un livre (dans le livre, notre garagiste ne regarde pas Vicky Christina Barcelona mais vous saisissez le concept). Dans la vie, Scarlett Johansson ne sonnera pas chez vous.

Scarlett Johansson

Et pourtant. Alors que Voilabébé jouait en pyjama avec son camion de pompiers, Scarlett Johansson s’est présentée chez les Voila. On sonne à la porte. Une voix masculine. Oui, je vous dois une précision. Ce n’était pas tout à fait Scarlett Johansson. L’idée à retenir ici est la suivante : sonnera chez vous la personne dont vous êtes réellement fan. Je suis par exemple bien plus Penelope Cruz que Scarlett Johansson. Quel intérêt dans ces conditions à entendre Scarlett Johansson à l’interphone ? Aucun. Penelope Cruz, là, ça devient intéressant. Un adolescent voudrait entendre Kev Adams sonner à la porte, un geek Steve Jobs et Voilabébé2 sa mère. Vous avez saisi le concept.

On sonne à la porte. Une voix masculine. Nous dégageons le loquet et à la vue de notre invité surprise, nous comprenons que Voilabébé ne s’en remettra pas de sitôt. Ce monsieur n’a pas le regard enfant mais une pile de calendriers dans la main droite. Voilabébé rêve éveillé. Un pompier !

Publicités