Pourquoi j’aime Noël

Voici ma contribution au thème « Noël » sur www.bluesblogueurs.fr.

Je regarde cette courbe : une ligne droite, plane, sans relief. Ah tiens, une saillie. Furtive, elle ne dure qu’un instant et retombe. Elle est pourtant bien présente et attire irrésistiblement l’oeil. Aussi étendue soit-elle, la longue ligne droite, je ne la vois plus. Seule compte cette légère pointe. Et elle compte énormément : sans cette saillie dérisoire, cette courbe n’en serait pas une. Elle se cantonnerait à rester simple ligne droite. Noël, c’est ce petit soubresaut qui soulève la morne ligne droite du quotidien, cette saillie qui rend vivant au lieu d’ajouter les jours aux jours selon une mécanique implacable, terne, morte.

Voilapapa Pourquoi j'aime Noël 231212.doc

J’aime Noël parce que Noël enchante le monde et c’est bien là la trace du vivant. Imaginons la Terre dépeuplée. Les journées se succèderaient de la même façon, Noël en moins.  Foutaise me dit-on ! Arrête d’être naïf, tu vois bien que le 25 décembre est un jour comme un autre. Ceux qui croient au ciel peuvent faire remarquer que Jésus n’est de toute manière pas né un 25 décembre. Ceux qui croient au ciel comme ceux qui n’y croient pas renchérissent en répétant que Noël n’est qu’une opération commerciale lancée par Coca-Cola et reprise par tous les autres. Si vous n’aimez pas Noël, pourquoi réprouvez-vous son aspect marketing et commercial ? Puisque Noël ne vous dit rien, pourquoi regretter que la différence entre Noël et les 100 jours de promo chez Carrefour s’estompe ? Noël est utilisé partout, par tous, sous toutes les formes, dans toutes les langues, se dénature, se réinvente, se trouve en tête de gondole et jusque dans la moindre arrière-boutique parce que Noël, ça parle, ça touche au coeur, ça réveille l’enfant, ça donne envie.

Noël est de toute façon l’un des plus grands succès marketing de l’Histoire puisque la définition de Noël, la voici : croire à une bonne nouvelle à moindre frais (la venue d’un sauveur ou celle du père Noël chargé de présents). N’est-ce pas là le principal ingrédient de tout produit bien marketé ? Si j’osais, je dirais que c’est Noël qui a inventé le marketing et non l’inverse. Et Noël fait bien mieux. Je veux enchanter le monde sans avoir besoin de l’acheter : voilà la magie de Noël. Le 25 décembre est un jour comme un autre, certes. Mais il ne tient qu’à moi de le muer en un jour différent des autres. Je veux croire que Noël est beau, que c’est au moins une belle journée. Arrête de croire me dit-on. Bah non, je crois que croire, ça peut marcher, ça peut plier le réel. Mes meilleurs entretiens d’embauche ont marché pour une seule raison : j’y ai cru. Et j’ai été embauché, et le réel s’est plié, ce qui ne m’empêche nullement d’être cartésien.

Voilapapa Joyeux Noël

Et pourtant, je ne suis pas certain de réussir à faire de Noël un jour vraiment différent : puisque c’est un jour spécial, pourquoi ne le vis-je pas autrement des autres jours ? Pourquoi chacun reste-il chez soi, le beau sapin allumé derrière un portail bien fermé ? J’aimerais croire que Noël est un jour différent parce que je me tourne alors vers des gens différents. Pourquoi ne le fais-je pas, ou si peu ? Parce qu’on a barricadé Noël. Autrefois, Noël, c’était la fête de tous, aujourd’hui, c’est la fête de l’entre-soi. C’est l’Angleterre victorienne qui a inventé ce Noël-là. Et Charles Dickens l’a dénoncé dans son Conte de Noël. Le Noël où on ne sort surtout pas, où l’on ne va pas à la rencontre, où la maison est peut-être différente mais la rue reste la même. Noël, c’est une fête de famille, et c’est primordial. Mais qui a demandé de dresser un enclos autour de chaque famille ? Ce n’est écrit nulle part.

Une année, ce n’est pas une addition de 365 (ou 366) journées de 24 heures. Non, une année c’est un patchwork de jours qui comptent (la naissance de Voilabébé !) et de jours qui comptent moins. L’année dure 365 jours mais certains jours durent plus longtemps que d’autres ! J’aime que Noël fasse partie de ces jours les plus longs parce que plus attendus, davantage vécus.

Vous aussi envoyez votre contribution à contact@bluesblogueurs.fr

Crédit photo : http://lescreasdepatchie3340.centerblog.net

Publicités