Plus terrifiant que Jurassic World

Le doigt gratte. Au coeur du carré de fouille – un triangle plutôt – délimité par deux jambes potelées, une couche surgonflée et deux petits pieds, le doigt gratte le sol. Si Voilabébé2 devait déclarer une activité au fisc, il serait paléontologue. La journée durant, il gambade, grimpe, glisse. A quatre pattes, il avance à allure forcée, haletant, dégoulinant de sueur parfois. Quand l’heure de la fouille vient, c’est la métamorphose.

Il se pose là, écarte les cuisses et délimite son triangle, respire posément, penche la tête et inspecte le chantier, calmement. Les yeux sont fixes, son regard donne à voir ce je-ne-sais-quoi très professionnel, la main s’avance. Et le doigt gratte. Ou l’ongle peut-être. Je n’ai jamais réussi à distinguer. J’aimerais pourtant, je m’en veux d’une telle imprécision. Tout ceci semble si sérieux. bébé dinosaure jeune paléontologue carré de fouilles bébé a peur de l'aspirateur Le parquet, c’est son désert du Montana, ce minuscule morceau de papier gratté, son fossile vivant. Pour moi insignifiant, il représente tout pour le jeune paléontologue. Je le vois dans ces yeux ; ils scrutent le papier, ils brillent, comme s’ils décryptaient 65 millions d’années d’évolution en un vulgaire centimètre carré blanc de 80 mg.

D’un geste sec, le doigt se lève, s’arrête : le fossile de papier se meut. Il sautille, il bondit. De droite et de gauche, le regard de Voilabébé2 flotte, les yeux s’affolent. Il se passe quelque chose. Voilabébé1, de 2 ans son aîné, n’est pas né de la dernière pluie. Sous ses pieds, il sent aussi le sol bouger, il voit le papier virevolter ; mauvais présage. Avant, il paniquait. Désormais, il prend la fuite devant l’imminente arrivée de La bête : « euh, vais dans ma çambre d’accord ».

Voilabébé2 reste planté là, seul. Tétanisé, il lève les yeux. Elle est là, ce cou longiligne et gigantesque, cette gueule terrible, à la bouche sifflante qui s’abat sur tout ce qui bouge. Ventru, le corps du pachyderme se déplace avec peine. Et derrière, la queue, noire, d’une longueur infinie. La morphologie du brachiosaure, l’appétit du T Rex. Terrifiant. Dans un dernier sursaut de conscience professionnelle, Voilabébé2 se rue vers le morceau de papier, sauver ses recherches. Trop tard, la gueule noire au rire figé et au son de serpent s’abat et, d’un trait, engloutit le fossile.

Voilabébé2 déteste l’aspirateur.

En vidéo, l’arrivée de l’aspirateur

Advertisements

5 réflexions sur “Plus terrifiant que Jurassic World

  1. Pingback: Plus terrifiant que Jurassic World | Les mamans...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s